Il peut souvent être frustrant d’obtenir des résultats post-campagne médiocres, en se demandant où, dans le processus, vous et votre équipe avez fait une erreur. D’après ce que vous avez lu et appris, vous avez tout bien fait, alors pourquoi cela ne se reflète t’il pas dans les resultats ?
En réalité, vous ne pouvez jamais être complètement sûr que vous faites exactement ce que votre public attend de vous, à moins que votre campagne ne repose que sur des informations qui proviennent directement d’eux. Généralement, ça ne se fait pas d’en attendre autant d’eux, alors nous sommes allés de l’avant et l’avons fait pour vous dans notre enquête sur le marketing numérique (DMS).

Ils ont révélé beaucoup de choses intéressantes au sujet de leurs attentes en terme d’email, mais ils étaient particulièrement précis sur quelques aspects indispensables aux emails du monde de la finance. Voici les éléments les plus importants que votre courrier électronique doit comporter, identifiés directement par les conseillers en finance.

1. Des objets intéressants

100% des conseillers en finance pensent qu’un champ objet intéressant pourrait rendre les emails de gestion de fonds plus efficaces

Le problème

La boîte de réception de votre audience s’est de plus en plus encombrée au cours des dernières années, au point que 73% des conseillers financiers reçoivent 6 emails ou plus par les gestionnaires de fonds par jour. En plus de tous les autres emails de communication, il est facile de comprendre comment votre email pourrait se perdre dans la masse.

D’après notre sondage, il est clair que les objets des emails des gestionnaires d’actifs et des groupes de fonds sont un peu trop homogènes. C’est l’occasion idéale de se démarquer de la concurrence.

La solution

Comme votre objet est la principale information qui se situe entre votre adresse e-mail et votre cible, vous devriez consacrer autant de temps à trouver l’objet parfait que vous ne dépensez sur l’email en lui même. Cela peut sembler surprenant, mais etant donné que le contenu de votre courrier électronique est inutile si ce dernier n’est jamais ouvert, il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance d’attirer l’attention de votre public grâce à votre objet.

Si vous ou votre équipe êtes coincés dans vos anciennes manières, timide de vous séparer des objets traditionnels d’e-mail que vous utilisez depuis des années, il existe un moyen simple de le faire petit à petit sans s’engager complètement dans un changement radical. Le test d’objet A / B vous permet d’utiliser deux objets à la fois sur des portions différentes de votre public pour une période de temps définie. L’objet qui fonctionne le mieux dans le temps alloué est alors utilisé pour la partie restante de votre public.

Pour plus de conseils sur la création d’objets intéressants, consultez ces articles:

2. Des résumés en haut de l’email sous forme de puces

98% des conseillers en finance pensent que des puces pour resumer pourraient améliorer l’efficacité des emails

Le problème

Comme mentionné précédemment, les boîtes de réception sont plus encombrées, ce qui signifie que les conseillers ont moins de temps que jamais pour lire tous les emails qui entrent dans leur boîte de réception. En conséquence, 60% des conseillers lisent en diagonale leurs emails avant de décider de quoi en faire ensuite. Cela signifie que si votre courrier électronique est volumineux et peu attrayant, ils passent au suivant immédiatement.

La solution

Le moyen le plus simple et le plus raisonnable de retenir l’attention des lecteurs en diagonale est d’inclure les informations pertinentes de votre email dans l’en-tête, afin qu’il soit impossible de les manquer. À l’aide de puces et d’une grande police d’écriture, définissez les points clés de votre email, de sorte que le lecteur n’ai pas à les chercher. Cela influencera leur décision de lire votre email ou de le passer.

3. Du contenu pertinent

98% des conseillers en finance pensent que du contenu interessant pourraient améliorer l’efficacité des emails

Le problème

Il semble évident que les conseillers voudraient un contenu pertinent par rapport à un contenu non pertinent, mais vous seriez surpris par le nombre de gestionnaires d’actifs qui se penchent sur cette statistique et ne changent rien à leur stratégie de marketing. Ce qui, à première vue, semble être un problème de contenu, est en réalité un problème de diffusion de contenu.

Vos destinataires ont des goûts uniques, de sorte que l’envoi de tous les mêmes types de contenu n’obtiendra qu’un engagement constant d’une petite fraction d’entre eux. Même si vous utilisez des techniques de segmentation, vous ne proposez toujours pas à tout le monde exactement ce qu’ils veulent et votre engagement s’affaiblit en conséquence.

La solution

Donner à votre audience entière exactement les types de contenu qu’ils veulent tout le temps peut sembler être une tâche difficile, mais avec notre technologie moderne de marketing, ce n’est pas aussi farfelue que ça en a l’air.

Les systèmes de distribution de contenu (CDS) permettent à vos utilisateurs de choisir les types de contenu qu’ils souhaitent recevoir, en utilisant un formulaire de préférence afin qu’ils soient toujours intéressés par les emails que vous leur envoyez. Le CDS utilise les informations du formulaire de préférence pour remplir automatiquement les courriels avec le contenu que votre audience souhaite, en offrant des emails entièrement personnalisés au cas par cas.

Lorsque l’on souhaite offrir du contenu pertinent à son public, on ne peut pas faire plus pertinent que des emails personnalisés.


Bien sur l’équipe StoneShot reste à votre disposition pour plus d’informations. RDV a engage@stoneshot.com