En faisant un petit tour du côté du Paris Fintech Forum, nous n’avons pu passer à côté de ce « label » nommé RegTech. Contraction de Régulation et Technologie, cette nouvelle catégorie de d’outils technologiques permet de gérer les contraintes règlementaires à moindre coût pour gagner en agilité. Ce potentiel nouveau fleuron de la FinTech suit la tendance du secteur à se détourner un peu du B2C en faveur du B2B (50% des investissements dans des startups FinTech ont été faits en faveur des business model B2B). La raison de cela vient du fait que la FinTech a longtemps été perçue comme une menace par la finance traditionnelle. Pour éviter une logique de serpent qui se mord la queue, les capital-risqueurs n’étaient pas très friands des start-ups FinTech. Un écosystème à la force incontournable qui a poussé à un glissement de l’industrie vers le B2B et qui tend à se redéfinir comme opportunité pour l’industrie financière. Appliquant ce dogme à la lettre, les entreprises estampillées RegTech utilisent technologies et algorithmes pour faire face plus efficacement aux différents challenges de la régulation financière. Résultat, en 2016, près de 575 millions de dollars ont été investis dans ce secteur.

Les deux règles de la conformité financière sont : le KYC (Know Your Customer) et l’AML (Anti Money Laundering). C’est en grande partie sur ces points que les outils fournis par les entreprises RegTech permettent de gagner en agilité et en rapidité. Mais l’utilisation de la technologie pour traiter les exigences réglementaires ne date pas d’hier. Alors à part la tendance à labelliser tout ce qui se ressemble, que représente vraiment le terme RegTech ?  Voici quelques éléments qui caractérisent particulièrement ces services :

L’utilisation du Big Data : calculer un énorme volume de données comme par exemple une base de données de transaction pour le calcul des exigences de solvabilité.

IA de la régulation : certains outils peuvent permettre l’identification de modèles comportementaux sur les marchés financières et déclencher une sonnette d’alarme en cas de doute sur une activité frauduleuse comme le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme ou les activités de traders peu scrupuleux.

Automatisation du KYC : les directives KYC (Know Your Customer) imposent une connaissance approfondie des clients. Les solutions technologiques peuvent permettre, comme dans le point précédant d’identifier les activités de vos clients et leurs habitudes afin de détecter d’éventuels activités suspectes ou à risque. Mais également un renforcement des méthodes d’identification avec la signature électronique ou la reconnaissance par empreinte biométrique.

Veille intégrée : L’identification des nouvelles réglementations et leurs applications aux différentes activités de l’entreprise dans le but de déterminer une solution plus rapidement.

On compte à l’heure qu’il est, plus d’une centaine de start-ups Regtech et une multitude d’institutions financières  qui développent leurs propres outils Regtech. Signe que la technologie devient incontournable, un monde de la finance bombardé de nouvelle régulation, comme les décrit Falguni Desai dans Forbes « la crise de 2008 et le niveau conséquent de régulation qui l’a suivi a créé un environnement en demande d’innovation dans l’univers bancaire ».

Dans cette phase encore très jeune, la RegTech se divise en 3 principaux courants : modélisation et prévisions ; identification et validation ; et real-time monitoring et analyse comportementale.

Prévision et modelisation:

Les systèmes regroupent et structurent les données et les rendent sous la forme de rapport pour les évaluations réglementaires. De là, il en dégage des modélisations financières et des prévisions en vue des différents scénarios. Un logiciel développé par  AYASDI utilisé par quelques grands noms de la finance évalue l’impact de plus de 2600 variables pour chaque produit financier pour définir quelle variable affecterait le plus les recettes. L’entreprise peut ensuite conduire une batterie de tests statistiques pour valider les modèles et confectionner un plan de gestion des risques en béton aux autorités.

Validation d’identité :

Les dispositions AML et KYC requièrent un volume et une précision croissante de données client, ceci de façon hétérogène d’un marché à l’autre. Pas de surprise donc que la longue et laborieuse tache d’identification client se voie prise d’assaut par la scène Tech. Trulioo une entreprise d’agrégation de données exploite une énorme base regroupant et recoupant des informations provenant de plus de 50 pays diffèrents avec une gamme de sources allant de société marketing à agence gouvernemental. TransparINT, une « plateforme de renseignement » vous informe des fraudes financières et sur la conformité AML en temps réel. D’autres entreprises développent des systèmes pour étendre le  Blockchain à d’autres domaines que la monnaie cryptée. On trouve également une multitude de méthodes d’identifications biométriques comme la reconnaissance faciale, digitale, vocale et de la rétine. HSBC lançait il y a un an en Grande-Bretagne une option d’identification vocale pour se connecter à l’application mobile, Darryl West directeur informatique et responsable de la transformation digitale commentait « Mon rêve est de supprimer les mots de passe pour l’accès des clients à leurs espaces bancaires ».

Analyse comportementale et surveillance :

Ces solutions analysent les transactions en temps réel et leurs conformités par rapport à la MiFID (Markets in Financial Instruments Directives) et divulguent l’information concernant les actionnaires  de façon automatique pour alerter en cas de comportement suspect comme le mouvement de fonds douteux ou dépassant les limites règlementaires ou ceux qui requièrent des déclarations spécifiques. Mais certaines conduites inappropriées sont plus difficiles à déceler car elles découlent d’un processus de décision humain et n’inclut pas forcement une anomalie directement liée au produit financier ou au marché. Sybenetix déploie un algorithme capable d’établir des profils comportementaux afin de détecter des comportements potentiellement mauvais. Starling Trust Sciences, une société d’analyse prédictive utilise les principes de l’économie comportementale et utilise des techniques comme l’analyse de réseaux et le big data pour identifier les risques au sein d’une organisation en se basant sur des modèles comportementaux. Rester conforme à la régulation dépend également en grande partie de la façon dont les entreprises restent informées et à jour des nouvelles règlementations, d’autant plus lorsqu’elles agissent sur plusieurs zones de marché ayant chacunes des règles différentes. Un grand nombre d’entreprises se concentrent sur le fait d’aider les entreprises à identifier le changement de régulations. Helm Solutions va jusqu’à fournir un service d’alerte en temps réel et à indiquer en quoi la nouvelle régulation impacte le business.

Les entreprises RegTech offrent également un certain nombre d’avantages aux régulateurs. Les organismes de régulations sont donc très favorables à la RegTech en général et travaillent en sa faveur : En Grande-Bretagne, la FCA (Fiancial Conduct Authority) a lancé en 2014 sont « Project Innovate » afin d’aider les entreprises du secteur à lancer des services financiers innovants sur le marché. En France, un rapport au ministère de l’économie et des finances souligne l’importance de tester et de valider les algorithmes de traitement des données tout en préservant l’innovation et émet plusieurs recommandations allant dans ce sens.

La RegTech n’en est qu’à ses balbutiements et avec les progrès que la science informatique fait chaque jour, le potentiel semble être énorme. Mais déjà, les utilisateurs précoces adoptent un avantage compétitif and termes d’adaptabilité et de temps de réaction. Tout comme les automatisations marketings de StoneShot, il ne s’agit pas de laisser les ordinateurs prendre le contrôle de votre business, mais de mettre leurs immenses capacités de calcul à votre disposition afin de vous permettre de vous concentrer sur la prise de décision. Ce qui, même au rythme effréné ou évolue la technologie, resteras de votre ressort pour encore un bon moment.