Dans l’économie actuelle en constante évolution, les consommateurs sont sans cesse confrontés à de nouveaux produits, idées et manières de penser, surtout en raison des perturbations liées au développement des technologies et des propriétés digitales. La perturbation numérique impacte les entreprises du secteur, laissant derrière elle des sociétés autrefois stables et créant de nouvelles opportunités pour d’autres. Si vous ne vous adaptez pas, vous serez dépassés.

En tant que marketeurs, nous nous efforçons de ne pas percevoir cela comme une perturbation, mais plutôt comme une transformation numérique. Pourquoi une “transformation” ? Parce qu’en fin de compte, améliorer ce qui touche aux processus et procédés d’une entreprise est une opération qui requiert du temps.

La transformation numérique peut être définie comme l’utilisation de la technologie pour améliorer radicalement et perfectionner les offres ou les processus. Nous avons assisté, ces dernières années, à une profonde transformation dans l’industrie des services financiers. Les attentes des clients et leur manière de dialoguer avec les entreprises ont certainement changé car les possibilités d’accéder aux informations relatives à l’investissement en ligne se sont multipliées.

Un changement de ces dernières années qui n’est pas passé inaperçu a été l’introduction des robo-advisors (robots-conseillers) dans l’industrie des services financiers. Cela a perturbé l’industrie et a contraint les entreprises à commencer à penser différemment en matière de nouvelles technologies. Les robots-conseillers ont baissé les barrières d’entrée pour les consommateurs, leur permettant d’investir d’une manière qui n’était pas à leur portée auparavant. Ils ont aussi fait disparaître l’élément humain et ont pénalisé l’industrie en remettant en question l’aspect “service” des services financiers.

Les “robo-advisors ne sont que l’une des façons dont les entreprises financières abordent la transformation numérique. Dans cet article, nous verrons d’autres façons dont la technologie et les meilleures pratiques numériques peuvent transformer votre entreprise.

Embrasser la transformation numérique

Faire passer votre entreprise à une nouvelle stratégie numérique ne signifie pas que vous devez changer votre proposition commerciale principale ou les fondements de votre société. D’une certaines façons, des changements subtils peuvent améliorer l’efficacité des tâches quotidiennes d’organisation ainsi que votre résultat net. Vous pouvez commencer par analyser et revoir les activités organisationnelles, les offres et les compétences. Nous vous proposons ci-après quelques exemples de transformation numérique réalisable.

Sortir du system de silos

Casser les silos entre les systèmes et les solutions et devenir plus agile au sein de votre organisation devrait être une priorité. Cela peut avoir un impact énorme sur la productivité et l’efficacité des équipes, tout en permettant un flux de données plus concis et robuste. Cela dit, l’intégration est encore un challenge pour les entreprises de toutes tailles. Des départements différents utilisent souvent des solutions diverses pour atteindre le même objectif, rendant ainsi difficile l’optimisation de la productivité et de l’évolutivité.

Nous vous conseillons de faire un audit de vos solutions technologiques et des départements qui les utilisent. Quels sont les objectifs clés pour chaque solution ? Qu’est-ce que les départements espèrent réaliser ? Si certaines solutions exécutent la même fonction, peuvent-elles être consolidées?

Nous vous suggérons de commencer par évaluer un système à la fois. Par exemple, votre système de gestion de contenu (SGC) est-il actuellement intégré avec vos systèmes de distribution de contenu ou avec un fournisseur de services de messagerie (ESP – Email Service Provider) ? Après avoir analysé toutes les intégrations pour un système, passez à la solution suivante. Est-ce que votre solution de gestion de la relation client (CRM) est intégrée avec votre ESP ? Si oui, quelles sont les informations échangées ? Vous pouvez alors commencer à intégrer vos CRM et SGC… et ainsi de suite.

Des entreprises de toutes tailles trouvent leur place sur l’échelle de l’intégration. Alors que beaucoup d’entreprises possèdent des technologies qui ont été facilement intégrées, peu d’entre elles ont réussi à éliminer tous les silos. Il s’agit encore d’une opportunité effrayante mais aussi passionnante et, heureusement, beaucoup de vos collègues du secteur sont en train de relever les mêmes défis que vous. Nous sommes encouragés et excités par les progrès constants réalisés chaque année en faveur d’un programme de marketing numérique plus cohérent et connecté.

Se plonger dans l’analyse

Nous vivons dans un monde fou de données, où une quantité énorme de ces données est disponible à portée de main, mais peu savent comment les trouver. Par où commencer ?

Heureusement, vous avez à disposition une grande quantité de ressources pour vous aider à aller dans la bonne direction et comprendre comment mieux tirer parti des données à votre avantage. Recherchez dans les systèmes que vous avez mis en place quelle formation et certifications ils ont à vous offrir, puis développez vos connaissances en acquérant d’autres certifications telles que e.g. la certification Google Analytics.

Plus nous sommes informés, mieux nous pouvons agir et renforcer notre stratégie pour de futures campagnes, la segmentation et même la création de contenu.

Nous vous suggérons de commencer par prendre les rapports que vous produisez déjà et vous poser la question : « Que me manque-t-il ? ». Pouvez-vous utiliser plus d’idées exploitables et les données sont-elles partagées ? À partir de là, examinez les différents tableaux de bord et rapports que vous êtes en mesure de produire pour afficher les métriques et les analyses de chaque plateforme. Une fois vos tableaux de bord configurés, les données peuvent être fréquemment analysées, exportées, et partagées avec la direction ou les parties prenantes, automatiquement et de manière récurrente.

Après avoir extrait tout ce que vous pouvez d’un système, voyez si vous êtes en mesure d’ajouter les données à un autre système. Une métrique « clé » de succès est de rassembler les données et d’avoir une stratégie claire sur l’endroit où vous voulez qu’elles se trouvent. L’idéal serait d’avoir une « golden source » alimentée par tous vos flux de données. Il peut s’agir d’un système d’informatique décisionnelle (business intelligence), d’une gestion de la relation client (CRM), ou d’une plateforme comme StoneShot. Quel que soit votre choix, assurez-vous que tous les départements et équipes sont d’accord.

Automatiser pour optimiser

Personne n’aime effectuer des tâches fastidieuses ou répétitives. Heureusement, nous travaillons à une époque où de telles tâches peuvent être réduites au minimum, voire éliminées, pour la plupart des pratiques commerciales.

Pensez aux communications que vous envoyez lorsque vous hébergez un événement ; invitations, rappels et e-mails de suivi, juste pour en citer quelques-unes. En se basant sur une logique clairement définie, tout cela peut être automatisé à l’avance. « Réglez-le et oubliez-le » devrait être au premier plan de la planification de vos événements. Vous êtes ainsi en mesure de faire rapport tout au long du processus et de vous consacrer à d’autres aspects plus importants de votre rôle. La liste des possibilités pour ces types de workflows et d’automatisation est longue…

En plus des actions automatisées, essayez de mieux comprendre les préférences, les comportements et les investissements de vos utilisateurs. Définissez une stratégie qui intègre les clients ou les prospects dans un workflow automatisé s’ils investissent dans une nouvelle stratégie ou atteignent un certain niveau d’engagement. Avec l’automatisation, il est essential d’approfondir un niveau après avoir entièrement complété et analysé le niveau d’automatisation précédent, en partant des parcours programmés qui se basent sur des actions et des comportements. Cela vous permet de définir des déclencheurs plus simples au début du projet, et d’en ajouter de plus complexes une fois que vous maîtrisez bien vos résultats.

L’automatisation a fourni des occasions d’alléger notre fardeau en nous facilitant la conception d’un workflow complexe et de stratégies pour atteindre nos objectifs commerciaux. Travaillons plus intelligemment et pas plus durement .

L’accent sur la génération de lead

En tant que marketeurs, nous vivons à une époque passionnante où, après de nombreuses années, nous sommes finalement capables de mieux calculer le ROI (retour sur investissement) des pratiques de marketing. Rien que cela nous incite à repousser nos limites, à la découverte de ce que nous sommes capables de réaliser. La gestion des leads est un domaine critique qui lie étroitement le marketing aux ventes et qui, en fin de compte, peut créer une piste du premier point de contact au point de vente, affectant ainsi le résultat net.

Pour en arriver là, nous devons unir tous nos effort vers le but comun de générer des ventes. Chaque point de contact doit être identifié et signalé pour informer les ventes de l’engagement au sein de la CRM (Gestion de la relation client).

Des notifications peuvent être déclenchées lorsqu’un certain KPI (indicateur clé de performance) est atteint, et les scores globaux de lead devraient monter ou baisser selon que l’engagement desutilisateurs augmente ou diminue. En comprenant quand et comment les clients et les prospects interagissent avec certaines campagnes et contenus, nous sommes à même de mieux répondre à leurs besoins et de les rapprocher de ce qu’ils recherchent.

En connectant tous les systèmes à votre CRM avec une liaison logique pour importer/exporter automatiquement des données entre les systèmes sur une base récurrente, vous aurez la possibilité de voir qui progresse dans l’entonnoir de vente et de conversion et quels efforts ont contribué à engager davantage vos prospects. Cela permettra aux ventes d’agir pour optimiser leur sensibilisation et mieux développer votre stratégie.

Planifier votre transformation

Beaucoup d’entreprises ont du mal à mettre en place une stratégie cohérente et définir clairement les besoins pour mettre en œuvre le changement. Nous vous recommandons de consacrer 30% de votre calendrier projet pour la planification, comme défendu par le Project Management Institute (PMI). Bien que cela puisse sembler une période de temps excessive, cela garantit que tous les cas d’utilisation ont été examinés, toutes les parties prenantes informées, et que l’état d’esprit nécessaire et les changements de processus ont été largement compris au sein de toute votre organisation. Sans une bonne planification dès le début, vous courez le risque de dérive des objectifs, de ne pas respecter les délais et d’avoir des exigences commerciales non satisfaites.

En travaillant avec une entreprise qui comprend que le changement de processus est souvent plus difficile que le changement de produit, en particulier dans une industrie réglementée telle que la finance, vous pouvez être sûr que tous les domaines du changement seront pris en compte. Embrassez les possibilités d’une transformation numérique et commencez à faire évoluer vos procédés pour travail plus performant.