Les marqueteurs de la finance devraient-ils se soucier du SEO ? Après tout, le Search Engine Optimisation n’est-il pas un composant propre au B2C, pour des commerces tels que les restaurants, magasins ou l’industrie du divertissement visant à un meilleur référencement et créer du trafic vers leurs établissements. Les entreprises de services financiers, et tout particulièrement les gestionnaires d’investissements tels que HSBC, ou Natixis, quant à elles privilégient le marketing direct pour approcher les conseillers financiers et offrent la place de favori à l’email marketing.

Le SEO est indéniablement  une des principales clés du succès pour un business B2C, mais son utilité ne devrait pas pour autant être sous-estimée dans le commerce B2B.

 

« Le SEO peut permettre à votre email marketing  d’aller plus loin »

Peu importe votre business modèle, toute entreprise à succès veut être présente, facile à trouver et faire partie d’une plus grande communauté et ni l’email marketing ni les réseaux sociaux, seul, ne peuvent vous y amener. On en vient par défaut à Google.

Souvent sous-estimé dans son importance, le SEO est la part du marketing qui vous donnera des éléments d’information sur comment Google fonctionne. Il s’assurera que tous votre contenu basé sur internet, de votre CMS à votre landing page en passant par les articles de votre blog sont «Google friendly ». Le résultat : Plus de trafic, un plus haut taux de clic, un meilleur branding et plus de parts de marché.

Par où commencer ?

Si vous êtes convaincu de l’importance du SEO, maintenant, vous devez vous y affairer. Mais par où commencer ? Si vous n’avez aucune expérience en SEO, ne faites pas l’erreur de vous lancer dans l’optimisation back-end. Préférez un départ plus doux en vous familiarisant avec comment les moteurs de recherche fonctionnent. Tout le monde vous dira que c’est un jeu en perpétuel changement et que devez rester sur vos gardes en permanence. La vérité, c’est qu’on n’en a jamais fini avec le SEO.

 

  1. Algorithme

Comme vous le savez surement, le référencement naturel résulte de Google, des robots d’indexation ou web crawler qui scannent le web afin de trouver les pages les plus susceptibles de correspondre à la requête entrée dans le navigateur. Plusieurs caractéristiques sont prises en compte pour juger du contenu et le ranger par ordre de pertinence.

 

L’algorithme Google

Le concept de « pertinence » de Google ne cesse de changer, et sont algorithme avec. Le dernier changement en date est la version Penguin 4.0 en septembre dernier. Le point essentiel de cette mise à jour est que,  contrairement à la version précédente,  elle est exécutée en temps réel avec le cœur de l’algorithme, laissant moins de place aux spams, imposant des pénalités aux pages non optimisées, ou à l’inverse, récompensant les bonnes pratiques plus rapidement. Quelques-uns des plus importants algorithmes de Google sont Hummingbird, « Mobile Friendly Update », Panda, Penguin et Pigeon.

 

  1. La structure de l’URL

Même si on assume que votre contenu est parfait, une mauvaise structure dans votre adresse URL pourrait perdre votre page dans les abimes de la recherche Google en ayant un impact négatif sur votre référencement. C’est le petit truc qui fait la différence entre le haut de page et tout le reste. Voici les quelques principes de base à garder à l’esprit :

Garder la le plus court possible

Faite la correspondre avec le titre de votre page

Oui aux mots-clés non aux mots vides (les mots qui n’apporte aucune information comme le, la, du etc… et perturbe le résultat de recherche)

Evitez les majuscules, tout ce qui vient après le .com est sensible à la casse donc refreinez vos envies de majuscules ou vos mots ne correspondront pas à la plupart des recherches.

Utilisez des tirets et traits d’unions pour séparer les mots.

Utilisez plusieurs URL canoniques redirigeant vers le même contenu en implémentant des balises canonicales. Les balises redirigeront les URL vers la page que vous souhaitez être visionnée.

 

  1. En-têtes et balises

Contrairement à certaine croyances, vous n’avez pas besoins de connaissances approfondies en HTML pour couvrir les bases du SEO. Il y a pleins d’extension de navigateurs internet, comme par exemple  Moz toolbar ou SEO Site Tools qui vous aideront à examiner vos titres, vos métadonnées et vos en-têtes  en un clic.

 

Titre de page ou titre de balise

Un bon titre est un des aspects les plus importants pour le succès d’une page ou d’un post à long terme. Pensez-y comme au sujet de votre campagne d’emailing. C’est un peu l’appât pour un poisson, le pollen pour une abeille, le contenu pour Google, bref, ça peut faire ou défaire la carrière de votre site.

 

En moyenne, votre titre devrait faire entre 50 et 60 caractères, et contenir des mots clés relatif à votre contenue. Essayez de limiter les mots vides (le, la, le, des, aux etc…) qui n’apportent souvent aucune valeur.

Les bonnes pratiques veulent que vous mentionniez le nom de votre entreprise séparé par un tiret à la fin de votre titre.

Il est utile de préciser que la longueur recommandée des titres pour Google est différente de celle des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

 

Les métas descriptions :

Idéalement, votre méta description devrait faire entre 150 et 160 caractères. Si un titre doit être clair et concis, la description, elle, peut-être plus élaborée, et donner une bonne idée de ce que votre audience peut attendre du contenu qu’elle s’apprête à lire, vous pouvez même vous permettre d’insérer une petite phrase d’accroche.

 

L’en-tête

Une des erreurs les plus fréquentes de la part des marqueteurs est le manque ou la mauvaise utilisation de l’en-tête. La règle d’or est d’utiliser une seule fois le tag H1, et créer autant de différents headers qu’il faut.

 

  1. Les images

La taille est importante. Vous devez redimensionner votre image à la taille que vous voulez faire apparaitre. Si vous mettez une image de 3000×1500 pixels en ligne sur WordPress, et que la plateforme la redimensionne à 250×1500 ce procédé va ralentir votre page en étant exécuté a chaque chargement.

Le nom est important également. Quand vous sauvegardez une image assurez-vous de lui donner un nom unique et descriptif, en opposition aux noms génériques comme « photo ».

Le Alt-text permettra à Google de « lire » votre image, donc n’oubliez pas d’en ajouter un à toutes les image que vous mettrez en ligne.

 

  1. Les liens

La stratégie lien du SEO

Plus que simplement changer les titres, implémenter des mots clés et optimiser, ce qui amènera votre site dans la catégorie très prisée du haut de page, réside dans votre capacité à augmenter  en popularité et crédibilité et à gagner la confiance de Google. Pour cela vous devrez produire du contenu et le lier à des sources de haute qualité.

Par exemple, si vous écrivez un article de blog contenant des prévisions de marchés pour 2017 utilisant comme source un média de renom, le fait d’insérer le lien dans votre article le fera gagner en crédibilité. Quelques petits trucs à garder à l’esprit :

  • Créez des liens qui s’ouvrent dans une nouvelle fenêtre de navigation
  • Choisissez des mots clés pour les liens au lieu de « cliquer ici »
  • Utilisez un outil d’analyse en ligne afin de monitorer la popularité de votre domaine
  • Surveillez votre trafic avec Google Analytics

 

Le SEO est plus qu’important pour marqueter votre organisation, ces techniques de base pourront également s’appliquer à vos réseaux sociaux et mettront en valeur votre contenu et aboutiront à la conquête de votre référencement naturel sur Google.

Par-dessus tout, c’est un gros complément de votre stratégie d’emailing car il aide à élargir votre audience et améliorer votre présence. Non seulement, vous serez dans les boites de réception de vos clients et prospects, mais également, dans leurs navigateurs et leurs recherches Google. Un marketing complet et efficace.

Mais rappelez-vous, le SEO est une affaire de patience. A l’inverse du Paye Par Clic qui donne des résultats instantanés, le SEO lui ne devient efficace qu’à long terme. C’est pourquoi les marqueteurs de la finance devraient regarder leur SEO de très près, et, dans un avenir plus ou moins proche, les effets bénéfiques sur l’ensemble de leurs stratégies de marketing numérique seront sans doute une grande et très bonne surprise.