En tant que consommateurs, il y a encore moins de 10 ans, nous ne réfléchissions pas à deux fois avant de prendre un journal ou un magazine. Mais à l’ère du numérique, les utilisateurs recherchent du contenu dans quelque chose d’un peu moins tangible : les applications sur leurs appareils mobiles. Les secteurs qui, par le passé, dépendaient fortement de l’imprimé, n’ont maintenant plus d’autre choix que d’évoluer avec notre temps.

Aujourd’hui, nous disposons de l’information à portée de main. Les réseaux sociaux, auxquels on accède normalement par le biais d’appareils mobiles et où le contenu est instantanément distribué, assimilé et partagé, sont en train de changer la manière dont nous vivons au quotidien, mais aussi celle de faire des affaires. Un article de Psychology Today met cela en perspective en utilisant la « Théorie de l’attachement », décrivant les appareils mobiles comme ayant la même fonction que le nounours ou le jouet auquel nous étions attachés et que nous emportions partout quand nous étions enfant. La dépendance aux appareils mobiles est plus élevée que jamais auparavant.

Parallèlement à l’attachement au portable, la demande de personnalisation des consommateurs a connu une forte croissance ces dernières années. Beaucoup plus d’utilisateurs s’associent à des marques qui résonnent avec leurs attentes et leur quotidien, mélangeant vie privée et affaires.

Une étude de PwC a révélé que 94 % des personnes interrogées pensent que proposer une personnalisation est essentiel pour atteindre les clients, et fort à propos pour les marketeurs. De fait, les médias sociaux reposent sur la personnalisation des utilisateurs.

Les médias sociaux ont du sens à l’ère numérique, en raison surtout de leur retour élevé lié au faible coût. Il ne faut pas s’étonner que de plus en plus d’entreprises troquent leurs publicités imprimées traditionnelles contre de la pub sur les médias sociaux, tels que Twitter, Instagram, Facebook et LinkedIn, selon la ou les plateformes les mieux adaptées à leurs objectifs.

Vu les opportunités qui nous ont été offertes par l’ère numérique, une question se pose : « l’imprimé est-il toujours pertinent – ou encore, faut-il considérer qu’une entreprise qui utilise toujours l’imprimé est dépassée ? »

Si l’on estime que la réponse à la question de la pertinence est ˮ oui ˮ, ceux qui ont encore besoin de l’imprimé devront trouver de nouvelles innovations pour rester à jour dans un environnement en rapide évolution.

Dans cet article, nous exposons les avantages puissants des réseaux sociaux et de quelle manière l’imprimé s’adapte pour se maintenir à flot dans les secteurs où il pourrait encore avoir un sens, comme les services financiers.

L’Ère des réseaux sociaux

Actuellement, on compte environ 2 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux. Les plateformes de réseaux sociaux deviennent ainsi l’endroit idéal pour les entreprises qui veulent maximiser l’engagement des consommateurs.

Ces plateformes de médias sociaux sont de plus en plus nombreuses, chacune offrant une manière différente de communiquer entre utilisateurs et entreprises. Il peut s’agir d’un article de blog, partager un snap instantané sur Snapchat, une simple photo ou une vidéo sur Instagram, exprimer une opinion en 280 caractères via Twitter ou utiliser Facebook pour se connecter avec des amis du monde entier. Pouvoir disposer facilement d’une telle variété de moyens de communication et de connexion a créé un environnement où la communication intime, en face à face, n’est plus vraiment une nécessité.

L’imprimé appartient désormais au passé ?

L’impression est le plus gros rival des médias sociaux.

Les personnes sont devenues moins dépendantes des brochures imprimées, vu le laps de temps assez long pour pouvoir disposer des informations. Mais…La réponse à notre question initiale est que, même avec un monde numérique en pleine évolution, l’imprimé peut encore être très pertinent pour certains secteurs comme la finance, lorsqu’il est utilisé conjointement avec les médias sociaux et autres moyens de communication numérique.

Pour maintenir leur audience, de nombreuses entreprises qui utilisent l’impression font maintenant figurer des hashtags et les références des médias sociaux dans leur matériel imprimé, veillant à ce que celui-ci, s’aligne sur le numérique. Cela crée, de manière simple, un pont entre l’imprimé et les médias sociaux, permettant aux lecteurs de participer à la discussion en ligne et à la production de contenu. Les utilisateurs peuvent même créer des call to action numériques dans leurs documents imprimés pour que, en fin de compte, le lecteur se rende sur un site web ou une page de réseaux sociaux. La campagne ‘Own Your World‘ du gestionnaire d’actifs britannique Legal & General en est un bon exemple.

N’oublions pas non plus que si les médias sociaux sont utilisés pour maintenir et parfois donner naissance à des identités de marque, l’imprimé peut encore jouer un grand rôle dans la stratégie de marque. Tout est question de contenu et d’expérience client, en particulier dans les services financiers où la concurrence ne cesse de croître et où le défi de se démarquer est toujours plus grand.

Les personnes impliquées dans les services financiers lisent encore beaucoup de journaux et magazines du secteur et assistent à des évènements associés à divers matériaux imprimés. Encore une fois, lorsqu’il est utilisé conjointement avec les médias sociaux et les moyens de communication numérique, l’imprimé permet de renforcer l’image de la marque, tout en offrant aux lecteurs le produit tangible dont ils peuvent avoir besoin.

Rester à flot, pas à la traîne

Son caractère tangible n’est pas la seule qualité justifiant l’intérêt pour l’imprimé. Avoir quelque chose d’imprimé confère un certain degré d’importance et crée un sentiment de légitimité et de crédibilité.

Les entreprises où l’imprimé est toujours d’actualité ont intégré le succès de la personnalisation des médias sociaux, et les consommateurs ont donc maintenant la possibilité de créer et d’envoyer des cartes et des cadeaux personnalisés imprimés en un tour de main.

Un exemple d’imprimé personnalisé bien pensé pour les services financiers est celui actuellement offert par Barclays à ses clients. Ceux-ci ont maintenant la possibilité de télécharger une image en ligne et de la faire imprimer gratuitement sur leur carte bancaire, savant mélange de l’imprimé et du numérique pour renforcer une marque.

Les services financiers sont un secteur où l’imprimé est toujours prometteur pour le marketing, car lorsque les gens traitent de grandes quantités d’argent, ils aiment les documents tangibles.

Voici quelques exemples où l’imprimé est encore pertinent :

  • Direct mail : Ce moyen possède un énorme potentiel de retour sur investissement et de sensibilisation à l’utilisation du courrier imprimé et du courrier en trois dimensions.
  • Formulaires d’application : Il est de fait que, pour de nombreux produits financiers, les personnes ont encore besoin de signer un document réel plutôt que de faire confiance aux signatures numériques.
  • Principales caractéristiques des documents : Lorsque quelqu’un investit de l’argent dans un produit financier, il veut quelque chose de tangible à ramener à la maison, qui représente et explique le produit. Il veut pouvoir avoir une référence rapide et simple, littéralement à portée de main.
  • Choses à retenir lors d’un évènement : Les services financiers sont une relation d’affaires. Bien qu’avoir des iPad et autres médias interactifs numériques lors d’évènements est l’idéal pour capturer des données et impliquer les prospects dans votre produit ou votre marque, il peut être difficile de créer une impression durable. C’est pourquoi le marketing imprimé est toujours utile – le fait d’avoir quelque chose que les gens peuvent emporter avec eux pour se rappeler qui et ce qu’ils ont vu peut influencer des connexions intéressantes ; même si ce n’est qu’une carte de visite, ce type d’imprimé compte toujours.

Une autre chose qu’il convient de garder à l’esprit concernant l’imprimé dans le marketing des services financiers créatif est que, bien que la plus grande partie de la production soit numérique, cela ne signifie pas que les ebooks ou les documents ne sont pas imprimés par ceux qui les reçoivent. Il est fondamental d’en tenir compte au moment de la conception, s’assurant que le contenu est adapté à l’impression, tout en étant accrocheur à la fois à l’écran et sur papier.

Quel avenir pour l’imprimé ?

L’imprimé sera-t-il jamais complètement démodé ? Pour nous, la réponse est non, mais sa pertinence actuelle sera bien moins importante à l’avenir.

Il est important que les marques comprennent la transformation numérique et trouvent les moyens nécessaires pour arriver là où elles devraient être. Comme déjà mentionné, si vous imprimez encore, cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes à la traîne. Mais si vous continuez à imprimer, avec tous les avantages qui en découlent, il est essentiel de toujours y associer des initiatives numériques, car une marque ne peut plus être soutenue uniquement par l’imprimé.

La croissance explosive et l’expansion des données transmises via les canaux sociaux ont fourni l’opportunité de se connecter et de partager à une échelle inimaginable – et comme déjà dit, cela n’a pas échappé à la plupart des utilisateurs.

Pour l’instant, l’imprimé dans les services financiers a prouvé sa pertinence lorsque toutes les initiatives marketing (y compris les réseaux sociaux ) sont regroupées avec des produits imprimés. Mais nous le savons, l’utilisation de l’imprimé pour le marketing continue à baisser.

Lorsqu’un produit ou service est réputé gratuit, comme la visibilité organique, cela a un impact profond sur la volonté de l’essayer. Les personnes testeront immédiatement quelque chose de gratuit, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles les médias sociaux ont tant de succès, bien qu’il y ait aussi des aspects payants pour les entreprises. Quelque chose de « gratuit » échappe au sentiment de regret pour un consommateur, et les médias sociaux représenteront la plateforme idéale pour attirer l’attention et, au bout du compte, les affaires.

Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus sur StoneShot et la manière dont nous pouvons vous aider avec votre image de marque et vos initiatives de marketing numérique, contactez-nous.