Bien gérer ses évènements avec l’application iPad de StoneShot

L’application iPad de StoneShot permet de vérifier l’arrivée des invités à un évènement au fur et à mesure de leur venue. Plusieurs utilisateurs peuvent vérifier l’arrivée des invités simultanément, accélérant ainsi le processus d’inscription.

l'application iPad de StoneShot

Disponible gratuitement sur l’App Store, l’application télécharge toutes les personnes désignées comme inscrites sur la plateforme StoneShot et les ajoutent à l’application. Une fois vérifiées sur l’application iPad, le statut des invités passe d’« invité » à « a participé » sur la plateforme permettant une synchronisation complète. Vous aurez besoin d’être en ligne pour télécharger la liste des invités, cependant le processus de vérification peut se faire hors ligne.

Rapports en temps réel et emails automatisés.

Une des fonctionnalités que l’application iPad de StoneShot propose est l’ajout de nouveaux contacts ainsi que le rapport en temps réel du nombre d’inscrits et de participants qui permet de vérifier qu’il n’y a pas plus de participants que prévu et d’éviter les imprévus.

Une fois que les personnes inscrites sont confirmés, les données de l’application iPad vont pouvoir se synchroniser avec la plateforme StoneShot et vous permettra d’envoyer des emails automatiquement tels que « Bienvenue à notre Séminaire » ou « Bienvenue à notre évènement ».

L’application iPad n’est que la partie submergée de l’iceberg.

Notre application n’est juste qu’une des nombreuses fonctionnalités que propose la plateforme StoneShot pour les évènements. Tout ce qui concerne la logistique digitale de votre évènement peut être simplifiée grâce à des emails automatisés, dynamiques ainsi que l’envoi des certificats CPD et d’une intégration totale avec votre site web.

Pour plus d’information sur l’installation de l’application iPad de StoneShot ou de la plateforme pour les évènements n’hésitez pas à contacter support@stoneshot.com

Invitez-vous les bonnes personnes à vos évènements ?

Quels conseillers financiers invitez-vous à vos évènements ? Qui sont les plus susceptibles de venir ? Proposez-vous ces évènements toujours aux mêmes personnes ? Sont-ils amenés à faire de longs trajets pour les atteindre ? Pourriez-vous mieux cibler vos invitations et gérer vos listes d’invités ?

Nous avons mené une étude concernant les évènements de gestionnaires de fonds auprès de 100 conseillers financiers en France.

62% des conseillers nous ont confiés qu’ils seraient prêts à faire un trajet de 30km alors que seulement 27% accepteraient de voyager plus de 80km pour assister à un évènement.

Cela pourrait sembler normal de vouloir envoyer des invitations à tous vos contacts, mais malheureusement il se peut que certains de vos invités soient déconcertés de découvrir que l’évènement se déroulera à des milliers de kilomètres. En effet, cela pourrait nuire à l’image de la marque mais aussi à la relation commercial-client construite au fil du temps.

Nous vous conseillons fortement de personnaliser vos listes d’invitation, de demander à vos contacts leur avis sur les évènements qui les intéressent et si la distance est un facteur qui pourrait les pousser à ne pas venir.

Vous serez aussi étonnés de savoir que les conseillers financiers préfèrent assister à des évènements organisés par des gestionnaires de fonds avec qui ils ont déjà une relation. Cependant certains d’entre eux ne sont pas contre assister à des évènements avec des gestionnaires de fonds qu’ils ne connaissaient pas. C’est pourquoi nous vous suggérons de toujours inviter des clients potentiels à vos évènements.

StoneShot vous offre la possibilité de mieux gérer vos listes et tester vos emails via l’application. Nous pouvons aussi vous conseiller et vous offrir d’autres informations sur notre étude pour vous aider dans l’organisation de vos événements alors n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus

Comment encourager les questions lors d’un évènement ?

Selon l’auteur américain Warren Berger, avant de chercher une réponse à tout, nous devons d’abord apprendre à poser les bonnes questions.

Dans l’un de ses articles de blog, Warren évoque un professeur de collège. Selon ce dernier, un environnement positif et ouvert est essentiel pour que tous les élèves se sentent à l’aise pour poser des questions en cours. Comment créé-t-on un tel environnement ? En cultivant le respect des autres, et en rappelant que personne ne se moquera d’eux s’ils participent en classe.

Il en va de même lors d’un évènement de gestionnaire de fonds. Vos clients ont peut-être les bonnes questions, mais pas l’opportunité de les poser. L’équipe développement de StoneShot a développé un moyen permettant aux participants d’un évènement de poser directement leurs questions aux intervenants.

Dans l’application StoneShot, les clients peuvent :

  • Vous contacter directement
  • Poser leur question au moment de l’inscription
  • Poser leur question à tout moment grâce à un formulaire
  • Poser leur question à tout moment via l’API publique de StoneShot

Les gestionnaires de fonds peuvent accéder facilement à toutes ces questions, et peuvent choisir de les accepter ou les ignorer, ou encore les exporter et les transmettre à l’intervenant, qui pourront intégrer les réponses à leur présentation.

Si vous souhaitez savoir comment StoneShot peut vous aider à développer votre relation avec clients et prospects, contactez-nous à entreprendre@stoneshot.com.

Se désinscrire

Pour les professionnels de l’email, les désinscriptions sont choses courantes. S’il ne faut pas les prendre personnellement, il faut encore moins les ignorer : Bien gérer vos désinscriptions peut faire une différence majeure dans votre stratégie d’email marketing.

Ai-je un problème ?

La première des choses à faire est de bien surveiller votre taux de désinscriptions. En faisant un reporting régulier de vos désinscriptions, vous pouvez très facilement vous rendre compte si celle-ci augmentent ou diminuent, si le taux est dans les normes du marché, et quelles campagnes en entrainent le plus.

Pourquoi mes contacts se désinscrivent-ils ?

Tout d’abord, tout ceux qui cliquent sur le lien « Se désinscrire » ne souhaitent pas toujours se désabonner complètement. Il se peut qu’ils estiment recevoir trop d’emails, qu’ils préfèreraient un autre type de contenu, ou simplement qu’ils souhaitent changer d’adresse email. Dans tous ces cas, un lien de désinscription direct n’est pas adapté.

Quelle solution ?

Une base de données bien segmentée est avant tout essentiel : Mieux vous ciblerez vos contacts, plus ils jugeront vos emails pertinents, et moins ils se désinscriront.

Outre cela, le meilleur moyen de gérer vos désinscriptions est de construire un centre de préférence, qui offrira à vos contacts la possibilité de choisir des options comme la fréquence ou le type de contenu de vos emails. S’ils souhaitent réellement se désinscrire, ils pourront également vous en indiquer la raison : cela vous permettra de mieux comprendre les attentes de vos contacts, et en retour tenter de mieux y répondre.

N’ôtez pas la possibilité à vos contacts de se désinscrire

Quelle que soit l’option de désinscription que vous avez choisie, ce n’est jamais une bonne idée de cacher le lien, ou pire, de le supprimer de vos emails. Un contact qui ne trouvera pas de lien pour se désinscrire risquera de tout simplement vous bloquer. Ce n’est jamais une bonne chose d’arriver directement dans le dossier spam, encore moins de ne pas arriver du tout.

Nous pouvons vous aider

Si vous souhaitez plus d’information sur les centres de préférence et savoir comment nous pouvons vous aider à en construire un, contactez-nous à support@stoneshot.com.

Comment éviter les bounces ?

Vous venez de passer des heures à perfectionner méticuleusement la rédaction d’un email pour au final découvrir que 10% de vos contacts sont reconnus comme « bounces ». Vous vous demandez alors ce que peut bien être un bounce et pourquoi cela vous arrive?

Qu’est-ce qu’un « bounce » ?

Un « bounce » est une adresse email qui n’arrive pas à recevoir de courrier et dont le message est renvoyé à l’expéditeur par le biais du serveur receveur. Cela ne veut pas dire que le destinataire ne souhaite pas recevoir votre email mais plutôt qu’il aurait un problème technique et vous empêche d’atteindre votre correspondant.

Nous vous souhaitons donc d’avoir un très petit nombre de bounces car cela signifierait que tous vos contacts sont bien à jour ainsi que votre liste de correspondants. Si vous avez au contraire un taux de bounces élevé, cela pourrait signifier qu’il y a certaines questions que vous devriez vous poser quant au niveau de vos sources et la manière dont vous tenez à jour votre liste de correspondants. L’application StoneShot, vous permet d’examiner et d’identifier vos bounces et vous aide à déterminer les mesures à prendre avec ces adresses email récalcitrantes.

Les différents types de bounces :

Afin d’améliorer votre taux de bounces, comprendre les différents types de bounces, vous aidera à les traiter. Il existe deux types de bounces : les soft et les hard. Le hard bounce est reconnu comme une adresse mail avec un échec permanent à la livraison de vos emails alors qu’un soft bounce reçoit certains emails et semble filtrer le reste par prévention.

Hard Bounces

Un hard bounce est une adresse mail qui n’est pas valide ou qui n’est plus fonctionnelle. Cela pourrait être dû à une simple faute d’orthographe, un changement de nom de domaine ou la personne en question pourrait avoir changé d’entreprise et son adresse mail aurait donc été supprimée.

Soft Bounces

Un soft bounce correspond à l’envoie d’un de vos e-mails reçus par le serveur de messagerie du destinataire, mais n’a pas été remis dans sa boîte de réception en raison d’un manque d’espace, votre e-mail est alors par défaut détecté comme courrier indésirable, ou le nom de l’expéditeur et l’adresse électronique est bloqué. Ainsi, vous avez l’adresse mail correcte mais il y a un problème avec votre email car le destinataire a marqué vos informations comme étant pas sûres.

Ce que vous pouvez faire

Il est conseiller de vérifier vos bounces de temps en temps après avoir lancer une campagne. Vous pourrez remarquer des tendances, par exemple vous pouvez vous retrouver avec un taux élevé de bounces provenant d’une entreprise. Cela pourrait s’expliquer par des mesures de sécurité de messagerie plus strictes, et à moins que vous ne les informiez pas que vos emails ne passent pas, un grand nombre d’adresse emails parfaitement valables pourraient passer par la trappe. Un grand conseil est donc de garder vos listes à jour et vérifier vos bounces.

Stoneshot peut vous aider à gérer ces taches mais classifierait vos contacts en tant que bounces lorsque cinq emails consécutifs rebondissent, nous allons alors les supprimer automatiquement car nous ne considérons plus cette adresse e-mail valide. Si une adresse e-mail atteint quatre rebonds consécutifs mais délivre avec succès sur la cinquième tentative, nous réinitialiserons le compteur à zéro et le contact demeura comme actif. En faisant cela, nous vous aidons à garder vos listes de contacts à jour et améliorons vos rapports/analyses et réputation au niveau des spams. Nous prenons votre liste, nous auditons, identifions de manière unique chaque conseiller et fournissons des mises à jour des contacts.

Non seulement nous recherchons des adresses e-mail de toute évidence incorrectes, mais nous pouvons identifier les adresses électroniques qui ne sont plus en cours d’utilisation, ou qui sont en double pour le même correspondant.

L’analyse de vos données est gratuite et à partir de là nous pouvons organiser un devis afin de mettre à jour des données de traitement email de la plus grande qualité.

Pour plus d’information sur les bounces ou si vous aimeriez savoir si vos listes sont à jour, n’hésitez pas à nous contacter à support@stoneshot.com

Comment améliorer votre email marketing avec le « Split Testing » ?

Il est toujours important que nos clients s’intéressent à nos emails. C’est pourquoi nous sommes toujours à la recherche de méthodes qui pourraient améliorer le contenu de nos emails et nos stratégies marketing.

Afin d’essayer de comprendre ce qui attire l’œil des clients, nous avons opté pour le « split testing », aussi connu sous le nom de « A/B testing ». Ce dernier permet d’expérimenter différents designs et contenus d’un email, et de l’envoyer à une fraction de votre liste de clients, et pour connaitre quelle condition a une meilleure performance.

Vous pouvez tester plusieurs éléments de votre email :

  • L’objet de l’email
  • Le nom et/ou l’email de l’expéditeur
  • Le contenu
  • Le design
  • L’emplacement des liens
  • L’heure à laquelle vous voulez envoyer l’email

Un exemple à utiliser pour l’A/B testing est d’envoyer deux versions légèrement différentes de votre email à vos contacts. Les premiers 50% vont recevoir un email sans salutation ou une salutation générique, les autres 50% vont recevoir l’email avec une salutation plus personnalisée avec leur nom. L’intérêt de l’analyse est de savoir si ceux qui ont reçu l’email personnalisé sont plus engagés vis-à-vis de la campagne. Si oui, les futures campagnes auront intérêt à l’être.

Quelques règles à prendre en compte lorsque vous voulez faire un A/B test :

  • Il est préférable d’envoyer les 2 emails au même moment pour éviter que les résultats ne soient biaisés par l’heure de la journée
  • Laisser 1 journée pour récolter des données suffisamment pertinentes. Au-delà, cela n’affectera pas votre analyse.
  • Avoir 2 échantillons d’envoi de même taille pour avoir des résultats pertinents.

Pour conclure, le « Split testing » est un bon moyen d’améliorer vos emails.

Pour vos futurs emails, sélectionnez version la plus appréciée par vos clients. Si vous avez remarqué que plus de personnes semblent cliquer sur les liens qui se trouvent en haut de votre email, tachez de placer vos liens en haut de vos prochains emails.

Continuez à faire des « A/B testing » afin de recevoir plus d’analyses et d’idées pour améliorer vos emails.

SI vous voulez plus d’information ou de l’aide avec vos emails, n’hésitez pas à nous contacter à engage@stoneshot.com

Le mobile avant tout

Avec la montée des téléphones mobiles – selon Litmus, l’iPhone est actuellement le premier client email, et Android est dans le top 5 – les emails sont de plus en plus adaptés aux petits écrans. Mais plutôt que de forcer un email à s’adapter aux mobiles, ne vaut-il mieux pas, lors du design de notre email, considérer les attentes des utilisateurs de mobiles avant tout?

Parmi les erreurs courantes lorsque l’on passe d’ordinateur à mobile, on peut trouver entre autres : un texte trop petit et illisible, des tailles d’images non adaptées, des boutons sur lesquels il est impossible de cliquer… Tout ceci rend l’expérience utilisateur plutôt mauvaise. Si l’on garde l’idée du mobile en tête, notre approche sera différente, et nos emails seront lisibles et cliquables quel que soit l’appareil sur lequel on les lit.

Il existe deux approches qui permettent d’optimiser un email pour les mobiles. La première consiste à construire l’email selon un design fluide et simplifié, qui fonctionnera sur tout type d’écran: c’est ce que l’on appelle un design fluide. La seconde permet de construire un email au design différent selon l’écran sur lequel il s’affiche: c’est le design responsif.

Les règles à suivre pour un design parfait sur mobiles

  • Augmentez la taille de la police: un minimum de 14 px pour le corps de votre email permettra une lecture facile, sans besoin de zoomer.
  • Examinez votre contenu: Avez-vous vraiment besoin de tous vos liens, images et texte ? Assurez-vous que votre email est concis, et ne l’alourdissez pas avec trop d’information.
  • Faites-vous remarquer: Liens et boutons “call to action” doivent être bien visibles et facilement cliquables. Augmentez taille de police et hauteur de ligne pour permettre au lecteur de cliquer facilement.

Pour un design fluide

Pour construire un email fluide sans peine, gardez votre design simple, et tenez-vous en à une colonne. Cela vous permettra d’avoir une structure simple qui fonctionnera sur tout support et avec tout client email, sans demander de compétences top avancées. Pensez également à inclure de larges images, titres et boutons.

Observez cet exemple de design fluide pour un email d’invitation à un événement:

Exemple de design fluide

Puisque l’information est contenue dans une seule colonne, le changement de format n’aura pas d’impact sur l’apparence générale de l’email. La police est lisible et les boutons et icones sont assez grands pour que l’utilisateur puisse facilement cliquer sur les liens. L’information est courte est concise, et l’email contient peu d’images.

Pour un design responsif

Si votre email contient plus d’information, son design en sera plus complexe et pourra contenir une deuxième colonne. Dans ce cas, un design responsif semble la meilleure option. Cependant, vous devrez avant tout envisager le design que vous souhaitez sur mobile. Dans un email comme celui-ci-dessous, la deuxième colonne devra passer sous la première, pour éviter à l’utilisateur de devoir scroller verticalement.

Exemple de design responsif

Ici aussi, les boutons et le texte sont bien lisibles, et le contenu s’empile proprement. Le design responsif permet aussi de remplacer certains éléments dans la version mobile. Observez l’en-tête de l’email: la bannière originale a été remplacée par une bannière optimisée pour mobiles.

En design responsif, le principal souci est que les emails ne sont pas toujours compatibles avec tous les clients emails, et vous devrez parfois repenser votre design. Testez scrupuleusement vos emails pour vous assurer qu’ils s’affichent parfaitement sur tout support.

Que choisir?

Avant tout, décidez quel type de design convient le mieux à votre email. Un design fluide sera parfait pour communiquer efficacement un message simple à votre audience: Par exemple une confirmation de participation a un événement, ou les dernières nouvelles de votre entreprise. Un design plus complexe sera utile si vous souhaitez communiquer plus d’information, comme par exemple une newsletter ou une invitation à un événement.

Tandis que le design responsif demande plus de temps, de ressources et de compétences, il reste la meilleure option car il vous offre plus de choix en terme de design. Mais si vous souhaitez vous en tenir à un email simple qui demande moins d’effort, alors le design fluide est pour vous ! Dans les deux cas, vous devrez parfaitement tester votre email, et vous assurer que votre message est assez clair pour impliquer votre audience.

Si vous souhaitez obtenir des conseils pour vos campagnes d’emails, contactez-nous à engage@stoneshot.com.

Video

Tout savoir sur les emails responsifs

Le 2 juillet dernier, nous avons animé un atelier interactif sur le design d’email responsif. De nombreux membres de la communauté du marketing de l’investissement y ont participé, et nous sommes heureux de pouvoir vous offrir un aperçu de cette présentation sur notre blog (en anglais).

Si vous êtes intéressé par une version française, ou si vous souhaitez voir la version complète, contactez-nous à engage@stoneshot.com.